Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Comment est déterminée la notoriété d'un avocat ?

Wengo

Wengo

On vous a chaudement recommandé un avocat pour votre affaire, mais vous vous demandez si après le premier rendez-vous ce n'est pas plutôt un de ses jeunes collaborateurs qui va traiter le dossier ? Quelques éclaircissement s'imposent sur ce que l'on entend par notoritété !

La notoriété d’un avocat va de pair avec des procès remportés lorsque l’issue n’était pas certaine. Généralement, on connaît la notoriété d'un avocat via le bouche à oreille, par des interviews après avoir gagné un procès, des apparitions dans la presse ou à la télé, ou encore sa visibilité sur internet et sa capacité à faire parler de lui. 

Plus la notoriété de cet auxiliaire de justice ou de son cabinet est importante, plus les honoraires vont grimper. En effet, le client veut pouvoir obtenir satisfaction en mandatant un professionnel du droit reconnu pour ses résultats et ainsi obtenir satisfaction concernant son affaire.

Lorsqu'il n'existe pas de convention d'honoraires, la loi de 1971 qui régit la profession prévoit que l'honoraire soit fixé en accord avec le client selon :

  • les ressources du clients ;
  • la difficulté de l'affaire ;
  • les frais exposés par l'avocat ;
  • sa notoriété ;
  • les diligences accomplies.

La "notoriété de l'avocat" s'entend ainsi comme celle de son cabinet dont il assume la responsabilité, dès lors qu'il instruit et suit personnellement un dossier. L'avocat qui n'est pas intervenu dans le dossier d'un client, en confiant la gestion de celui-ci à l'un des collaborateurs de son cabinet, ne peut se prévaloir de sa propre notoriété pour fixer les honoraires dus.

En d'autres termes, si vous y mettez le prix pour avoir le meilleur, votre affaire ne sera pas traité par un avocat-collaborateur sans expérience.

Le prix élevé dû à une notoriété importante de l'avocat et de son cabinet est donc généralement gage de sérieux, d'expérience et de compétence.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...

Divorce : les 8 questions à se poser

Devoir s’adresser à un professionnel du droit peut s’avérer un moment délicat lorsqu’il s’agit d’aborder des sujets privés tels que son couple ou encore ses enfants. Pour vous aider à faire le point, voici 8 questions à se poser afin de bien préparer son divorce.

Lire la suite
Wengo

Wengo