Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Comment calmer sa colère intérieure : la gestion de la colère

Wengo

Wengo

La colère est un sentiment que nous connaissons tous, mais si pour certains ce n’est qu’une émotion qui passe, pour d’autres, c’est une véritable tempête qui transporte tout sur son passage. Si la colère permet de crever un abcès, d’exprimer un mécontentement ou de faire part d’une insatisfaction, d’une peine, elle est tout de même assez peu efficace pour régler un conflit, si elle n’est pas correctement utilisée. Comment rendre sa colère productive ? Comment gérer son intensité ? Eléments de réponse.

 

La colère est normale et souvent saine, mais si vous voyez rouge pour tout et n’importe quoi, elle peut être un véritable trouble pour votre santé, mais aussi pour vos relations familiales, sentimentales ou professionnelles. Eh oui ! Difficile de ne pas transformer sa colère en violence ! Alors que faire lorsque la colère nous submerge ? Comment calmer sa colère intérieure et apprendre à mieux la gérer ?

Comment contrôler sa colère ? 5 conseils

Se mettre en colère peut modifier de façon significative, notre rapport aux autres. En effet, les risques de se retrouver isolé ou rejeté augmentent, sans parler du sentiment de culpabilité ou de la baisse d’estime de soi que vous pouvez ressentir. C’est la raison pour laquelle savoir maîtriser sa colère est essentiel. Pour mieux se contrôler, il suffit de prendre quelques petites habitudes :

1. Apprenez à reconnaître les signaux

Lorsque la colère s’empare de nous, tout notre corps la ressent. Crispation de la mâchoire, chaleur, respiration qui accélère, tension dans les épaules, cœur qui cogne dans la poitrine, sont autant de signaux qu’il faut apprendre à reconnaître pour agir au bon moment.

2. Retirez-vous quelques minutes

L’une des premières choses à faire, si l’on en a la possibilité, lorsque les signaux corporels apparaissent c’est de prendre l’air. Echapper à une situation qui nous met en colère pour faire autre chose (marcher, respirer, courir, crier, etc.) permet de dompter sa colère, de se calmer, de dédramatiser et de revenir plus serein.

Apprenez à maîtriser votre colère avec l'aide d'un psychologue
Consultez en ligne !

3. Ecrivez ou pleurez

Au lieu de ruminer et de sentir la colère enfler en nous, pourquoi ne pas écrire tout ce qui nous fâche ? Ecrire permet de tout lâcher, sans restriction et même parfois de minimiser un peu les choses. Pleurer est aussi un bon moyen de se faire du bien et de faire revenir la paix en soi.

4. Essayez de comprendre les origines de sa colère

Pour trouver la source d’un comportement colérique, il est parfois essentiel de consulter un psychologue. Avec lui vous pourrez trouver les facteurs ou éléments déclencheurs de toutes vos colères et tenter de comprendre pourquoi ces choses vous blessent ou vous frustrent systématiquement.

5. Calmez-vous

Tout comme le stress, la colère peut se gérer grâce à des activités qui aident à être plus calme. Sport, yoga, sophrologie, méditation peuvent vous aider à mieux respirer et reprendre possession de votre corps pour enfin agir sur votre colère.

 

Attention, l’impact de la colère sur la santé est important, dépression, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, insomnies, stress, etc. C’est la raison pour laquelle il est important de mieux la comprendre et de ne pas se laisser contrôler par elle.

 

Être en colère, à quoi ça sert ?

Si l’on parle de gérer sa colère et non pas de la supprimer, c’est qu’elle peut être une alliée. En effet, bien exprimée, la colère peut être entendue et alerter votre interlocuteur sur vos sentiments ou sur un dysfonctionnement. Cependant, pour être constructive, cette colère doit utiliser des mots et un ton respectueux, sans jamais verser vers l’agressivité. Pour aller plus loin, découvrez notre article sur la communication non violente.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...