Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

6 astuces pour lutter contre le blues du dimanche soir

Wengo

Wengo

Le dimanche clôt le week-end et nos préoccupations de la semaine reviennent au galop pour nous miner le moral. Il faut organiser votre journée du lendemain et finir les tâches ménagères qui ne sont pas une mince affaire ! Angoissé(e), le spleen du dimanche soir pointe le bout de son nez. Comment vaincre ce blues du dimanche soir ? D’où vient ce mal-être ?

 

Dès 16h, vous avez l’impression que la journée du dimanche se termine et que vous êtes déjà lundi matin au bureau. Votre moral est au plus bas, vous n’avez pas vu le temps défiler et vous êtes encore plus fatigué(e) après ce week-end. C’est ce que l’on nomme le blues du dimanche soir. Découvrez nos 6 astuces pour lutter contre le cafard.

6 astuces pour vaincre le blues du dimanche soir

1. Essayez de garder un rythme

Même si le week-end est l’occasion rêvée de dormir toute la journée, il serait préférable de garder un certain rythme pour ne pas souffrir du blues du dimanche soir et des insomnies qui l’accompagnent ! Pour ne pas dérègler votre rythme de sommeil, veillez à ne pas dépasser 20 minutes de siestes si vous êtes adepte de cette pratique. Il en est de même pour les grasses matinées, l’idéal serait de décaler son réveil de 2h30 maximum.

2. Optez pour une journée 100% joyeuse

Dès le réveil, prenez une douche, allez vous oxygéner, profitez de la lumière extérieure… Garder certains rituels permet de ne pas déboussoler votre corps. Votre journée démarrera ainsi sur les chapeaux de roues. Veillez à couper vos notifications de téléphone et à vous déconnecter des réseaux sociaux. En effet, comparer votre journée pyjama-télé à une journée de star remplie d’activités extraordinaires partagée sur les réseaux sociaux peut être un véritable frein à votre bonheur.

3. Anticipez les tâches du week-end

Le dimanche est souvent synonyme de ménage, repassage, lessive, devoirs des enfants… La procrastination vous incite en effet à repousser les corvées au dernier moment pour profiter à fond du week-end. Néanmoins, essayez de vous organiser pour réaliser les tâches au fur et à mesure de la semaine pour vous retrouver dans une maison rangée le dimanche. Si vous n’arrivez pas à anticiper, veillez à ne pas garder les tâches les plus pénibles pour le dimanche.

4. Organisez des activités

Pour ne pas rester en pyjama sous le plaid devant la télé, n’hésitez pas à programmer des activités culturelles, sportives ou même des balades en famille ou entre amis. Partager des moments de convivialité et de retrouvailles permet d’étirer le week-end au maximum. Vous pouvez également vous retrouver avec votre tribu autour d’un jeu de société, rien de mieux pour resserrer les liens familiaux et lâcher prise !

Nos psychologues peuvent vous conseiller tous les jours. N'hésitez pas à les contacter !
Contactez-les !

5. Ecoutez de la musique qui vous donne la pêche

Certaines musiques nous redonnent instantanément de l’énergie. La respiration et la pression artérielle seraient alors réduites, idéal pour repartir du bon pied pour cette nouvelle semaine qui s’annonce. N’hésitez pas à vous préparer une playlist composée de chansons dynamiques et qui vous mettent de bonne humeur.

6. Positivez sur le lundi

Généralement, le dimanche soir est monopolisé par vos pensées moroses liées au travail du lundi. Essayez d’associer cette journée avec des activités ou tâches qui vous procurent de la joie. Après avoir identifier vos pensées négatives, transformez-les en positives. Pour relativiser, vous pouvez également visualiser votre lundi étape par étape, se projeter dans la situation serait source de détente mentale.

Blues du dimanche soir : les origines

Après une semaine réglée comme du papier à musique, le week-end est souvent synonyme de repas voire fêtes entre amis, de couchers tardifs et de grasses matinées. L’horloge biologique en prend alors un coup, c’est ce dérèglement qui peut impacter le moral. Pour les personnes très actives, ce dimanche si ennuyeux peut être un véritable fardeau.

Les symptômes du blues du dimanche soir

Le dimanche soir est, pour beaucoup, une source d’une grande appréhension liée au lundi, nous repensons à la reprise du travail, aux dossiers qui attendent sur notre bureau… Un stress qui revient au galop et nous rattrape.

La fatigue, l’irritabilité, l’agacement, la morosité et les ruminations sont des symptômes clés du blues du dimanche soir. Notez qu’ils peuvent être des indicateurs d’une anxiété profonde voire d’une dépression. En effet, après une semaine à donner toute son énergie pour montrer aux autres qu’elle va bien, la personne dépressive tombe de fatigue le dimanche.

Du côté des enfants, portez une attention toute particulière à leurs humeurs ce jour-ci, car le blues du dimanche soir peut parfois révéler une phobie scolaire.

 

Le blues du dimanche soir peut être un marqueur d’une anxiété ou d’une dépression, n’hésitez pas à contacter nos psychologues diplômés qui vous aideront à identifier la source de votre mal-être.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...

Hypocondrie, que faire ?

Selon une étude de 2014, plus d’un Français sur 10 développerait une peur irraisonnée d’être atteint par une maladie. Mais qu’est-ce que l’hypocondrie ? Que faire pour s’en libérer ?

Lire la suite
Wengo

Wengo