Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Qu’est-ce qu’un fou rire nerveux et comment le contrôler ?

Wengo

Wengo

Dans une situation inappropriée, vous commencez à vous pincer les lèvres pour vous retenir mais impossible… Vous riez aux éclats. Si vous avez déjà vécu un tel moment, vous avez sûrement ressenti une certaine honte. Cette démonstration exagérée et incontrôlée des émotions vient d’un rire nerveux. Mais alors, comment le contrôler ? Eléments de réponse.

 

Le rire possède de nombreux bienfaits. Il libère les émotions et offre une sensation de bien-être intérieur. En éliminant toutes les tensions et pensées négatives, le rire est un vrai antistress naturel. Il permet également d’améliorer la fréquence cardiaque et donc de lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Pourtant, dans certains cas, le rire peut être nerveux et être révélateur d’un vrai gène.


 Le saviez-vous ? Les chances de rire sont trente fois plus élevées quand on est en société que seul. C’est pour cela que le rire est aussi contagieux.


 

Qu’est-ce que le rire nerveux ?

Quand nous sommes irrités, stressés ou mal à l’aise, notre corps a besoin d’exprimer un certain malaise ou mal être. Lors d’une situation embarrassante, le rire devient une véritable échappatoire. Il permet alors d’éliminer les tensions et de nous rassurer. Pour prendre une certaine distance face à une situation que l’on souhaite fuir, le rire nerveux s’installe. Il peut d’ailleurs aller du simple ricanement jusqu’au fou rire incontrôlable. Ce type de rire apparaît le plus souvent en public notamment face à des inconnus ou au contraire face à des proches.

Comment ne plus rire au mauvais moment ?

Si ce sont les personnes les plus expressives et communicatives qui sont les plus fréquemment touchées, nous pouvons tous souffrir d’un rire nerveux. Pour y remédier, certaines astuces peuvent vous aider :

Identifiez l’origine

Rire nerveusement cache un vrai mal-être et peut être révélateur d’une mauvaise gestion des émotions. Essayez d’identifier les éléments déclencheurs de votre rire pour en comprendre la raison. Si cela se répète trop souvent, un travail approfondi avec un psychologue via une thérapie cognitive et comportementale est nécessaire.

Surmontez votre anxiété

En acceptant vos angoisses et en gérant votre anxiété sociale, le rire nerveux diminuera. Pour cela, notez tous vos succès, identifier les pensées négatives et encouragez-vous en utilisant la pensée positive.

Concentrez-vous et relaxez-vous

Essayez de faire le vide en fermant les yeux pour retrouver calme et sérénité. Pour éliminer les tensions, faites des exercices de respiration et de méditation de pleine conscience pour prendre conscience de votre environnement et de vos émotions. 

Un rire nerveux peut être révélateur d'un vrai mal-être, parlez-en à nos psychologues diplômés.
Contactez-les !

Trouvez une distraction

Si vous êtes tenté(e) de rire dans un moment inapproprié, essayez d’occuper votre cerveau en faisant des listes, en chantant ou en comptant jusqu’à 100.

Ayez une attitude bienveillante et excusez-vous 

Il est normal de ressentir une certaine culpabilité après un rire nerveux. Pourtant il est important de lâcher-prise et de prendre du recul sur la situation. Voir quelqu’un rire dans une situation inappropriée peut être blessant pour la personne en face de vous. Essayez de lui expliquer pourquoi vous avez réagit comme cela et excusez-vous. 

Attention, si le rire nerveux reste sans danger, un rire incontrôlé à répétition peut être révélateur d’une vraie maladie. Le fou rire prodromique désigne un rire pathologie sans objet, annonçant la venue d’un accident vasculaire cérébral.

Vous riez à des moments inappropriés et vous n’arrivez pas à vous contrôler ? Nos psychologues diplômés sont à votre écoute et peuvent vous aider à trouver l’origine de cet excès de sourire.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...