Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Solitude positive : pourquoi je kiffe être seule ?

Wengo

Wengo

« Quiconque se réjouit de la solitude est une bête sauvage... Ou un dieu. » Aristote

Certains la fuient comme la peste, mais moi je l’aime ma solitude. Et puis d’ailleurs je ne suis jamais seule, je suis avec moi-même et ça ne me fait pas peur. Bien au contraire, je saisis chaque opportunité pour prendre le plus grand soin de ma petite personne, et faire ce que je veux quand je veux. Mes proches ont beau être les plus gentils et attentionnés de la Terre, je suis heureuse de pouvoir compter sur moi. Suis-je la seule à aimer être seule ?

 

Contrairement aux siècles précédents, l’Homme peut s’émanciper et n’est plus obligé de vivre en clan. Dans notre société actuelle, on croise même des gens qui ont choisi leur célibat, alors… Ne me regardez pas comme une sauvage, j’ai un cœur, une famille des plus équilibrés, des amis que j’adore, des collègues charmants, et pourtant les moments où je suis seule sont ceux que je chéris le plus. Voyez comment je tire le meilleur de cette solitude positive.

Les autres ne sont pas là pour m’oppresser ou me juger

Que mon entourage ne prenne pas la mouche, mais une fois la journée terminée et la porte de mon appartement refermée, je me sens bien. Me déranger ou me bousculer ne fait pas partie de leurs intentions, mais sans le savoir ils sont bruyants, trop rapides ou bien trop lents.

Trajets perturbés par les récits de personnes qui avaient besoin de raconter leur vie, sortie shopping au pas de course à cause d’une amie pressée… Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai prié pour me téléporter sur une île déserte.

Décompresser loin de toute agitation extérieure, aller à son rythme, c’est tellement plaisant. Moment calme pour méditer et s’évader dans ses pensées ? Moment de folie où je lâche prise en dansant seule dans mon salon ? C’est moi qui choisis, et j’adore ça.

 


Le petit plus :

Avoir la sensation d’être seule au monde permet souvent d’être soi-même et sans complexe #teamsurvetledimanche


 

Le regard des autres vous oppresse ? Ne vivez pas dans la peur !
Consultez nos psychologues diplômés

Le centre de mon monde ? Moi et mes passions

Beaucoup de personnes s’interrogent « Mais qu’est-ce que tu fais toute seule ? »… La réponse est simple : je m’occupe de moi. Souvent, lorsqu’on vit en couple ou en groupe, on a cette fâcheuse tendance à s’oublier parce qu’on veut faire plaisir aux autres. (C’est tout à notre honneur, mais à la longue c’est frustrant !)

Menu du soir, activité du week-end ou encore couleur des rideaux : seul mon choix compte. Et comme je suis amenée à me côtoyer assez souvent, j’ai appris à me connaître, à faire le point sur mes goûts et mes dégoûts.
C’est donc depuis que je prends du temps pour moi, que ma liste de séries à regarder a considérablement diminué. Aussi, mon niveau de guitare se rapproche (presque…) de plus en plus de celui des plus grands maintenant que j’y consacre la plupart de mes soirées.

Notez-le bien : prendre du temps seul permet faire ce qu’on aime et développer ses passions. Développer ses passions rend heureux. Donc prendre du temps pour soi rend heureux. Et on m’a toujours dit de prendre en main mon bonheur plutôt que de le laisser dans la poche de quelqu’un d’autre.

Une thérapie est un bon outil pour identifier ce qui vous rend heureux.
Nos psychologues sont à votre écoute

Je fais rimer liberté avec fierté

Aucun texte de loi n’interdit aux personnes non-accompagnées d’aller au restaurant ou encore au cinéma. A partir de là, de nombreuses soirées fort sympathiques m’attendent. Je n’ai plus besoin d’attendre que quelqu’un se rende disponible pour moi. C’est ça gagner en indépendance !

C’est aussi valable dans les tâches – pas toujours agréables – du quotidien. La pire panne ou un tas interminable de paperasse ne m’effraient pas. Débrouillardise est devenue mon deuxième prénom depuis que je me gère comme une grande. Quel meilleur moyen de booster sa confiance en soi ?

 

Vous êtes rassuré ? La solitude positive n’est pas une tare, bien au contraire ! Pour aller plus loin sur le sujet, découvrez


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...