Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Pourquoi j'ai du mal à gérer l'imprévu ?

Wengo

Wengo

Une réunion de travail qui se rajoute dans votre planning au dernier moment, un ami qui décline votre invitation pour ce midi ou un train annulé, rien de tel pour vous mettre dans tous vos états ! Les imprévus vous font perdre vos moyens et vous vous retrouvez dans une situation d’impasse, à ne pas savoir quoi faire à part paniquer. Et pourtant, les aléas font partie de la vie et ne sont en rien une fatalité… Alors pourquoi cette réaction de peur ? Comment faire face à ces changements qui vous angoissent ? On vous explique tout.

On dit de vous que vous êtes une personne très organisée. Et c’est vrai ! Avec vous tout est réglé comme du papier à musique car vous avez le contrôle sur votre planning, tant dans votre vie professionnelle que personnelle. Seulement voilà, vous n’êtes pas seul(e), la vie et les autres peuvent venir bouleverser vos plans et au final rien ne se passe jamais comme vous l’aviez prévu. Face à ces aléas, on peut avoir plusieurs réactions allant du simple mécontentement à l’angoisse totale, et tout cela est contreproductif ! Vous aider à comprendre pourquoi l’imprévu vous effraie pour ensuite mieux le gérer, voici donc notre objectif :


D’où cela peut-il venir ?

Vous vous faisiez une telle joie à l’idée de cette sortie au cinéma, mais ça c’était avant que la séance soit annulée et que votre ami(e) ne tombe malade. Souvent, la déception suite à un changement de programme est proportionnelle à la hâte qu’on avait de faire ce qu’on avait prévu. Vous étiez content(e) et attendiez cet évènement depuis quelque temps pour au final en être privé(e), ce qui vous plonge dans un état de frustration. Comme un enfant qui part bouder, vous n’avez plus envie de rien et n’envisagez ni de reporter la sortie en question, ni de trouver une autre occupation. En soi, c’est dommage car votre moment est doublement gâché, mais on peut le comprendre !

Si vous avez autant de mal à gérer les aléas de la vie, c’est sûrement parce que vous êtes quelqu’un dont la vie est régie par l’organisation. Ce rendez-vous avec votre amie trouvait parfaitement sa place dans votre planning, entre le moment où vous aviez prévu de faire vos courses et le créneau auquel vous alliez faire votre footing hebdomadaire. Être organisé(e) c’est bien, mais à partir du moment où cela vire au besoin de tout contrôler, cela peut avoir de fâcheuses conséquences, que vous connaissez certainement si vous lisez cet article.

Odile Chabrillac, une célèbre psychothérapeute analytique explique que « Le contrôle nous dépossède du bonheur des instants. Il n’apaise en rien cette angoisse de l’inattendu, qui signe un manque de confiance dans la vie ». Quand l’organisation devient une obsession, cela cache donc un mal être plus profond qu’on identifie comme un manque de confiance en soi. Quand on perd le contrôle sur les évènements, on ne pense pas à se rassurer en se disant que si l’on a eu les capacités d’établir un plan A une première fois, on peut tout à fait prévoir un plan B voire un plan C ! Car se faire confiance c’est se savoir armé(e) pour tout affronter.

Pour trouver la source de ce manque de confiance en vous, chercher dans votre enfance peut être une solution. Avec la bonne intention de vous protéger, vos parents ne vous ont probablement pas laissé vous débrouiller seul et devenir de ce fait quelqu’un de dégourdi qui sait trouver une solution dans chaque situation. Prendre ses responsabilités paraît certes compliqué la première fois. Vous venez d’obtenir votre permis de conduire et l’idée de faire ce trajet seul(e) car vos parents ne sont pas disponibles vous paralyse. Au lieu de regarder les horaires des trains, foncez ! Vous avez les capacités pour réussir, sinon on ne vous aurait pas délivré ce petit papier rose.

Cet exemple se décline à l’infini, ce n’est qu’une fois qu’on est face à sa réussite qu’on gagne en confiance (et qu’on éprouve de la fierté, aussi).

Le stress survient en effet quand on ne se sent pas prêt, par manque de confiance comme cité précédemment, mais aussi parce qu’il y a un enjeu important à la clef. Cette réunion imprévue avec des clients qu’il ne faut absolument pas perdre vous déstabilise car vous estimez ne pas être assez bien préparé. Ou encore le déroulement de ce mariage que l’on veut parfait tant on y a consacré du temps et de l’énergie.

Alors que les imprévus sont perçus comme des échecs, la confiance en soi vous permettra de rebondir. Il se peut aussi que vous fassiez preuve d’un manque d’imagination et que vous n’acceptiez pas que les choses puissent bien se passer si vous vous laissez aller à la surprise, et pourtant, il y a tellement de scénarios possibles pour une fin heureuse ! Tout ne tient qu’à vous !

Vous vous sentez prisonnier de votre quotidien ? Nos psychologues peuvent vous aider à vous libérer.
Contactez-les !

Chacun sa réaction

Et chacun son degré de tolérance ! Il est normal de trouver certaines situations inacceptables, quand les conséquences s’enchaînent et qu’aucune solution de repli n’est envisageable. Voici quelques exemples de situations imprévues pour vous aider à réfléchir sur votre seuil d’acceptation :

1. Vous vous étiez inscrite à un cours de sport de 19h à 20h, c’était votre préféré mais il est malheureusement annulé. Que faites-vous ?

  • Vous rentrez chez vous et calmez votre déception dans un pot de glace ?
  • Ou vous profitez de cette heure libre pour vous promener et vous détendre ?

2. Vous apprenez que votre vol a 10h de retard et vous aviez une correspondance. Vous êtes donc coincé(e) à Moscou pendant tout ce temps.

  • Préférez-vous rester assis à ruminer votre malheur ?
  • Ou bien agir de façon positive, sortir de l’aéroport pour visiter un peu la ville et vous changer les idées en attendant le prochain (vous demanderez bien-sûr un dédommagement) ?


3. Votre coupe de cheveux est totalement ratée alors que vous aviez bien précisé au coiffeur de ne couper QUE les pointes.

  • Vous vous énervez contre lui, même si ça ne vous rendra pas votre longueur ?
  • Ou vous vous dites que c’est fait, vous n’y retournerez plus, et en attendant que cela ne repousse vous cherchez de nouvelles idées de coiffure à faire sur cheveux courts.


4. Vous vous réveillez suite à une opération et le chirurgien vous annonce qu’il a été obligé de bâcler le travail…

  • Joker !
  • A moins d’être extrêmement zen et incroyablement positif, c’est face à ce type d’imprévus que vous pouvez paniquer, le reste n’est pas si important ! Attention à ne pas confondre positivisme et oubli de son intérêt.

Minute psycho : Le principe du 90/10

En psychologie, il existe un principe qui dicte que 90% des conséquences (positives ou négatives) sont obtenues par 10% des causes. Concrètement, les aléas de la vie représentent 10% de votre journée, le reste, c’est le produit de VOS réactions ! Une tâche sur votre chemise avant de partir au travail ? Ne vous énervez pas, vous allez arriver en retard et être davantage énervé. Choisissez-en simplement une autre et filez !


 

Apprenez à voir le bon côté des choses ! Nos experts ont la solution.
Contactez-les !

Nos astuces pour mieux appréhender l’imprévisible

Si vous ne parvenez pas encore à gérer vos réactions face à des éléments perturbateurs, ne paniquez-pas : il existe des méthodes pour gérer les imprévus et très bien s’adapter aux changements de programmes. Voici nos conseils :

1. Acceptez le fait

C’est par cette étape qu’il faut commencer. En acceptant le fait que les imprévus ne sont pas des fatalités, et qu’ils sont là et qu’il faut faire avec, étant donné que la vie n’est pas un film dont vous seul écrivez le scénario. Elle contient en effets de nombreux autres acteurs, et vous n’avez pas le contrôle sur leur planning, leur procrastination, leur non-respect des échéances, leur manque de collaboration et bien d’autres choses encore.

2. Maîtrisez vos émotions

Car en revanche, vous avez le contrôle sur vos réactions. Votre premier réflexe est de paniquer, mais ne pensez-vous pas que prendre du recul peut-être bénéfique ? Garder votre calme, évaluer la gravité de la situation pour trouver une solution vous mènera plus loin que vous énerver et vous plonger dans une situation de stress suite à ce changement de dernière minute.

3. Faites preuve de souplesse dans votre emploi du temps

Maintenant que vous savez que les situations imprévisibles font partie de la vie, et que vous arrêtez de les subir, vous pouvez adapter votre emploi du temps. Vous avez fait preuve de grandes qualités d’organisation, alors anticiper ne devrait pas être un problème pour vous. N’hésitez pas à prévoir une petite marge avec des moments libres si un imprévu survient et qu’il vous demande du temps, ou établissez des plans B.

4. Restez positif

Dites-vous que la vie n’est pas écrite d’avance et que les choses se font au fur et à mesure. Les imprévus pimentent votre quotidien, ce qui est au final une bonne nouvelle non ? Imaginez-vous vivre une vie dont vous connaissez déjà tout des années à l’avance. Ce serait d’un ennui !

5. Soyez opportuniste

Laissez aller votre curiosité et votre envie de découvrir le monde, car chaque imprévu vous mènera quelque part, et chaque situation a une leçon à vous enseigner, ou des nouvelles personnes à vous faire rencontrer.

6. Faites vous aider

Malgré toute notre bonne volonté, on peut parfois être sans solution, par manque de temps ou de compétence. Dans ce cas-là, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide autour de soi. Personne n’est épargné par les aléas de la vie, alors la plupart des gens vous comprendront !

7. Dites-vous que cela peut aussi vous arriver !

Jusqu’à preuve du contraire, vous n’êtes pas un robot mais un être humain ! Vous n’êtes donc pas à l’abri d’un imprévu, même avec votre don pour l’organisation. C’est donc le moment de lâcher prise et de relativiser !


Maintenant que vous êtes prêt à affronter les imprévus, découvrez comment sortir de votre zone de confort pour avancer dans la vie !


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...