Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Comment détecter l’autisme ?

Wengo

Wengo

Plus que jamais l’autisme est devenu une priorité dans notre société. Dépister, accompagner et intégrer les autistes est d’une importance capitale. Souvent diagnostiqué tardivement, le dépistage de l’enfant est essentiel pour sa prise en charge. Comment dépister l’autisme infantile ? Quels sont les signes et les symptômes de l’autisme ? Et comment détecter l’autisme chez un adulte. Voici des pistes de réponses.

 

Une meilleure prise en charge permet un meilleur développement de l’enfant autiste, c’est pourquoi il est important de dépister l’autisme le plus tôt possible. Mais la tâche n’est pas aisée car l’autisme se présente sous différentes formes. Voici quelques indications pour repérer des signes autistiques.

Autisme : les symptômes à repérer

Quelle que soit la gravité de cette maladie on distingue toujours 3 problèmes particuliers :

  • Des troubles de la communication : langage embrouillé, codes de communication non verbale mal maîtrisée
  • Des troubles du comportement : répétition des mêmes mouvements, de la même activité
  • Des troubles dans les relations sociales : indifférence aux autres, pas de participation aux activités de groupe.

 

💡 A découvrir : Pourquoi est-ce si important de parler à son bébé ?

Nos experts sont à votre écoute
Consultez-les


Dépistage de l’autisme : quels sont les premiers signes ?

Le diagnostic est bien souvent posé aux alentours des 3 ans, alors qu’il devrait arriver dans les 18 premiers mois. Cependant, au cours de la première année de vie, le développement de l’autisme est très lent. Les signes se déclarent de manière subtile.
Quelques signaux peuvent, tout de même, alerter les parents :

  • Aucun babillage ou geste pour communiquer avant un an
  • Aucun mot avant l'âge de 18 mois
  • Aucune phrase de deux mots de manière spontanée avant deux ans
  • Une perte soudaine des capacités de langage ou une désocialisation brutale
  • Peu de sourires en réponse de ceux qu’on lui fait
  • Pas de réponse à son prénom
  • Entre 12 et 24 mois, une régression après un développement normal

⚠ Tous ces signes ne veulent pas dire que l’enfant est autiste, mais ils peuvent pousser à consulter un professionnel de santé.


Comment détecter l’autisme chez un adulte ?

L’autisme léger, ou Asperger, se repère aussi par quelques symptôme, ressenties à différents niveau de sévérité. Si vous vous retrouvez dans plusieurs de ces symptômes, vous devriez consulter un spécialiste pour obtenir un diagnostic.

  • Difficulté à regarder dans les yeux, malaise pendant les conversations
  • Grande timidité
  • Phobie sociale, évite les foules, et les bruits forts
  • Confusion des signaux sociaux et du langage corporel.
  • Mauvaise intégration à l’école
  • Difficulté à suivre les normes sociales
  • Peu de flexibilité
  • Peu d’amis et des difficultés à maintenir les relations amicales
  • Problème d’expression, impossibilité d’exprimer ses sentiments et émotions
  • Peu de domaines d’intérêt
  • Intelligence moyenne ou supérieure.
  • Rigidité : donne beaucoup d’importance aux routines, les changements angoissent
  • Anxiété et/ou dépression
  • Comportements répétitifs
  • Problèmes sensoriels, de léger à sévère
  • Maladresse, manque de coordination.

Signes autistiques sans être autiste : les signes à ne pas confondre

Certains troubles ont des symptômes communs avec l’autisme. Par exemple, le syndrome de Rett perturbe l’interaction sociale, ou encore des troubles du langage, de l’attention qui servent pour un diagnostic différentiel de l’autisme, mais n’en sont pas forcément des signes.

Vous avez maintenant quelques clés pour tenter de détecter l'autisme chez votre enfant. Quelles que soient vos conclusions, rien ne peut remplacer le diagnostic d'un médecin. Ces signes doivent vous encourager à vous rapprocher des professionnels de santé.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...