Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Relation mère-fille : Avez-vous coupé le cordon ?

Wengo

Wengo

Toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, la parfaite mère exemplaire ! Mais ce surplus d’attention peut nuire à votre fille et trop la materner alors qu’elle devient une adulte peut freiner son développement personnel. Pourquoi est-il difficile de couper de cordon ? On vous dit tout.


Laurence Guin-Dagry, psychologue diplômée, nous confie son expérience et son analyse sur ce comportement de la mère parfois envahissant envers sa fille. Depuis plus de 20 ans, Laurence Guin-Dagry est experte dans les problèmes liés aux événements de la vie, aux troubles psychologiques mais aussi et surtout à la famille.

Relation fusionnelle : D’où vient-elle ?

Dès la grossesse, à l'intérieur de l'utérus de la mère et par l'intermédiaire du cordon ombilical, débute une symbiose ou "fusion" avec l'embryon. Cette étape, on le conçoit aisément, est vitale pour l'enfant durant la gestation. Après la naissance, les soins prodigués par la mère, l'allaitement vont poursuivre cette relation fusionnelle. Puis, peu à peu, en grandissant, la notion de fusion s'estompera naturellement entre la mère et l'enfant. Les garçons et les filles ne réagissent pas de la même manière à cette fusion : 

  • Pour un garçon, n'étant pas du même sexe que sa mère, il comprend assez rapidement qu'il lui est indispensable de se séparer d'elle pour se construire en tant qu'homme.
  • Pour une fille, les choses sont un peu plus compliquées. La fusion des premiers mois s'accompagne d'une confusion des identités qui peut durer longtemps si la mère voit en sa fille un prolongement d'elle-même, en l'investissant de ce qui lui appartient en termes de désirs, manques, peurs et angoisses. La petite fille regarde sa mère comme un modèle idéal et idéalisé à qui elle veut ressembler et à qui elle aura du mal à s'opposer. Cette opposition est pourtant nécessaire afin que l'enfant trouve sa place et son identité.

Mère-fille : Des jumelles ?

La rivalité entre mères et filles a existé à toutes les époques. Et la confusion des identités aussi. Aujourd'hui, ce ne sont plus les filles qui copient les mères, mais les mères qui s'emploient à imiter les filles. Certaines mères ne souhaitent pas seulement être mère, elles veulent aussi être la meilleure amie, la confidente, la sœur, celle à qui on dit tout ...
Et les publicitaires ne s'y trompent pas. Qui n'a pas vu l'opération marketing d'une célèbre marque de vêtements mettant en scène mère et fille, habillées et coiffées de la même manière ? Jouant sur la confusion, ne différenciant parfois plus qui est qui...On s'habille pareil, on pense pareil, on vit pareil.

Cette illusion car il s'agit bien d'une illusion, peut se révéler dangereuse, car ce n'est pas le concept du "même" qui est source de bien être, mais c'est celle de la différence qui est constructive.

Relation avec votre mère : faites le point avec Laurence Guin-Dagry ?
Contactez-la !

La relation mère-fille, pourquoi faut-il couper le cordon ?

La séparation d'avec son enfant est quelque chose de sain et structurant. La fusion elle, va empêcher la mère et la fille de vivre leur vie. Le lien fusionnel peut être instauré par la mère quand elle n'est pas suffisamment narcissisée dans sa vie, son couple, ses amis, son travail. Quelles sont les répercussions possibles ? 

  • Ce lien va perturber la fille dans son ouverture au monde en lui laissant croire que le monde c'est la mère et qu'elle va tout combler. La fille aura des difficultés à se socialiser, à aller vers les autres enfants, à se confronter à l'école à ses camarades.
  • La mère elle, dans l'incapacité de se séparer, peut sombrer dans la dépression quand la fille devenue adolescente connaîtra pour la première fois une relation amoureuse ou son premier chagrin d'amour. Elle se sentira alors abandonnée.

La séparation est nécessaire, elle permet la différenciation et donc l'autonomie.

 

L.GUIN DAGRY


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...