Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

10 astuces pour donner confiance à son enfant

Wengo

Wengo

Avoir confiance en soi ne veut pas dire être un insupportable Monsieur « Je sais tout » et « faire son intéressant », comme le disent les enfants. Avoir confiance en soi, c’est avoir conscience, qu’on a de la valeur  et des compétences. Cette assurance n’est pas acquise à la naissance mais se construit au fil des expériences que l’on va vivre et des liens que l’on noue avec les autres, particulièrement nos parents. Le regard qu’ils portent sur leur enfant a souvent une incidence sur l’estime de soi de ces derniers. Or, on remarque que certains enfants en manquent cruellement, ils se dévalorisent et se mettent à l’écart. Parents, vous avez donc votre rôle à jouer pour rendre votre enfant fort ! On vous dévoile 10 astuces pour les aider à prendre confiance.

 

On reconnaît un enfant qui n’a pas confiance en lui car il se dévalorise. On l’entend souvent dire « je suis nul », car il croit qu’il a toujours besoin d’aide pour réussir. En réalité, il doute de ses capacités et a peur de se tromper s’il prend la parole ou entreprend quelque chose. En classe, il n’ose pas participer ou aller vers les autres, commencer une nouvelle activité l’effraie et il a tendance à se mettre lui-même à l’écart. Ce manque d’assurance peut aussi venir d’un complexe physique, ou d’un manque d’encouragement de la part de papa maman, qui sont normalement là pour porter un regard bienveillant et instructeur.

La confiance en soi se construit à partir du moment où l’on pose le pied sur Terre, tout au long de notre enfance, voire de notre vie. Les interactions familiales et les interactions sociales ont un rôle primordial, c’est en partie grâce à elles que l’on acquiert de l’assurance…Cet atout est indispensable pour bien grandir ! Alors si votre enfant ne se sent pas bien, vous pouvez l’aider.

Un malaise empêche votre famille de s'épanouir ? Contactez nos psychologues diplômés.
Contactez-les !

10 astuces pour donner confiance à son enfant

Avant de consulter un spécialiste pour remédier à ce grand manque d’assurance, voici quelques astuces pour vous aider à accompagner votre enfant :

1. Rendez-le autonome :

Dès que l’occasion se présente, n’hésitez pas à lui confier des responsabilités tout en le contrôlant. Se savonner ou se rincer seul, choisir sa tenue du jour, ranger sa chambre ou ses pantoufles… Accomplir lui-même ces actions le rendra fier car il se sentira comme un grand.

2. Soulignez ce qui est bien :

En tant que parents, on a tendance à dire ce qui ne va pas à nos enfants car cela fait partie de l’éducation. Mais pour donner confiance à nos bouts d’chou, il est nécessaire de lui dire aussi ce qui va bien ! S’il a été sage, obéissant, agréable, s’il a bien travaillé, faites-lui remarquer pour encourager ses comportements positifs. N’en faites pas des tonnes, mais restez juste et objectif.

3. Ne lui mettez pas la pression :

Certains parents ont tendance à avoir des attentes trop élevées pour un enfant ce qui pourrait doublement le frustrer : il sait que la mission n’est pas à sa hauteur et qu’en plus il décevra ses parents. En lui fixant des objectifs progressifs, adaptés à son âge et à sa capacité, il progressera bien mieux !

4. Ne le surprotégez pas et sans cesse lui dire «tu vas te faire mal » :

Certes, faire prendre conscience à son enfant des dangers est important, mais si cela devient excessif, il n’osera plus rien faire. Ne le freinez pas dans sa découverte du monde !

5. Encouragez-le et le valorisez-le :

Des phrases comme «je sais que tu peux le faire » ou « tu vas y arriver » vont renvoyer à l’enfant une bonne image de lui-même. Avoir ce regard bienveillant et aimant va contribuer à la construction de leur confiance. N’hésitez pas à argumenter pour qu’il soit d’autant plus conscient de ses capacités. Et en cas d’échec, on peut simplement lui dire : “Tu n’y arrives pas pour le moment, mais tu vas t’entraîner et tu y arriveras une prochaine fois.”

6. Évitez de le comparer à ses frères et sœurs ou aux autres enfants :

Cela pourrait causer énormément de dégâts, comme la rivalité ou la jalousie ! N’oubliez pas que tous les enfants ne se développent pas au même rythme, ont différents caractères et centres d’intérêts. Ils sont uniques et méritent d’être acceptés et respectés.

Vous avez du mal à vivre certaines choses ? Nos experts sont là pour vous.
Contactez-les !

7. Aidez-le à se confronter aux autres :

Selon son âge, vous pouvez le laisser acheter le pain tout seul en attendant devant la boulangerie, ou lui proposer d’inviter ses copains à la maison. Si votre enfant est timide, le mettre en relation avec les autres va l’aider à sortir petit à petit de sa zone de confort pour se sentir en confiance.

8. Jouez à cap ou pas cap :

Imaginez des défis simples et réalisables pour votre enfant : faire une grimace terrifiante, traverser la pièce à cloche pieds ou les yeux fermés, écrire son prénom en changeant de couleur à chaque lettre… Il sera ravi de les réaliser et de prendre conscience de ses capacités !

9. Formulez bien vos phrases :

Bien que haut comme trois pommes, les enfants sont sensibles aux mots prononcés par papa et maman. « C’est désagréable quand tu ne dis pas bonjour aux gens » le fera plus réfléchir et le dévalorisera moins qu’un « tu es nul » ! Eh oui, une même idée peut être exprimée de plusieurs façons différentes !

10. Le laisser exprimer son point de vue :

Son ressenti a de la valeur. Ce qu’il l’intéresse, ce qui lui cause du stress ou ce qu’il éprouve ne doit pas être bafoué ou moqué. De plus, mettre des mots sur les émotions aide l’enfant à les traverser. L’écouter ne veut pas dire se plier à ses désirs, s’ils sont dénués de sens, mais cela va l’aider à s’affirmer. Et il aura besoin de cela plus tard !

 

>>> Cet article vous a plu ? Vous aimerez aussi découvrir comment construire de beaux souvenirs à vos enfants.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...