Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Deuil : vivre après le suicide d’un proche

Wengo

Wengo

Pleurs, incompréhensions, colère… Autant d’émotions qui peuvent apparaître après le suicide d’un proche. Cette perte reste un deuil à part, c’est un vrai deuil traumatique. Ceux qui restent peuvent ressentir un sentiment de culpabilité et avoir de nombreuses questions en suspens. Par quelles étapes du deuil passent ces personnes ? Comment vivre après le suicide d’un proche ?


Dans la moitié des cas, les proches font la découverte effrayante du suicide, qui se déroule généralement dans un lieu connu de ces derniers. Ce deuil est alors un deuil traumatique qui fait apparaître un syndrome de stress post-traumatique. Notez que la méthode de l’EMDR peut être un bon traitement contre ce syndrome.

Suicide : que faire pour surmonter ce deuil ?

1. Appuyez-vous sur votre entourage

Vous pouvez trouver un soutien auprès de votre entourage familial et amical. Même si vos proches peuvent rester en retrait de peur de ne pas savoir comment s’y prendre, n’hésitez pas à vous ouvrir à eux.

2. Exprimez votre douleur

Rien ne sert de prendre sur vous. Vous avez le droit de pleurer, de crier et d’hurler. Lutter contre cette souffrance ne fait que la renforcer.

3. Faites appel aux professionnels de santé

Après un suicide, des examens sont nécessaires pour préciser les circonstances du décès. Vous pouvez alors contacter le médecin légiste qui peut apporter certaines réponses à vos interrogations. Un psychologue ou un psychiatre peut également vous conseiller sur le processus de deuil et mesurer l’impact du stress post-traumatique, pour trouver des solutions adaptées et ainsi mieux surmonter cet événement.

4. Impliquez-vous dans des associations

Beaucoup de personnes ont trouvé un certain réconfort dans des activités sportives, culturelles ou professionnelles. Quand on aide, on s’aide soi-même.

5. Laissez le temps faire son travail

Le temps n’entraîne pas l’oubli. La douleur s’atténue et la plaie cicatrise peu à peu. Notez que la douleur peut réapparaître ponctuellement au moment des fêtes ou des anniversaires par exemple, elle reste néanmoins plus nostalgique et plus douce.

Faire le deuil d'un proche vous semble impossible ? Nos psychologues diplômés sont là pour vous aider à surmonter cet événement. 
Contactez-les !

Deuil : Les 4 étapes

S’il reste très difficile à réaliser, nous retrouvons 4 étapes clés dans tout deuil :

1. Le choc :

Vous ne voulez pas y croire, vous êtes sidéré(e), anesthésié(e). C’est un fonctionnement automatique.

2. La fuite et la recherche :

Ici, vous pouvez rechercher des souvenirs comme des odeurs ou des photos. C’est une étape de pleurs et de remise en question. Lors d’un suicide, vous pouvez élaborer de nombreuses hypothèses et chercher la réponse au « Pourquoi ? ». Cette quête de réponses peut entraîner un sentiment de culpabilité et de honte avec cette question « Pourquoi je n’ai pas vu les signes avant-coureurs ? ». Notez qu’il est important d’accepter qu’aucune réponse définitive ne sera trouvée. 

3. La déstructuration :

Le sentiment de douleur s’amplifie et la réalité de l’absence apparaît. Vous pouvez percevoir le suicide comme un abandon, ce qui impacte votre estime de soi et crée ainsi une blessure narcissique. Ces symptômes peuvent aussi être les signes avant-coureurs d’une dépression. Cette immense douleur peut également être accompagnée d’une grande violence et colère. Cette agressivité se focalise alors sur autrui comme sur les médecins ou les proches, mais aussi envers vous-même. La colère et la culpabilité s’entremêlent avec un sentiment de délivrance si vous savez qu’un poids pesait sur ses épaules et sur les vôtres.

4. La restructuration :

Vous pouvez vous appuyer sur le livre Après le suicide d’un proche du Dr Christophe Fauré ou bien aussi sur celui de Katia Chapoutier La vie après le suicide d’un proche ; qui peuvent se révéler d’une grande aide pour surmonter cet événement. Ici, vous commencez également à élaborer de nouvelles relations. L’idée de prendre soin de soi redevient possible, il y a un avant et un après.

La mort d’un proche reste un événement traumatisant et difficile à vivre. Il est particulièrement important de vous faire épauler par vos proches, mais également par des professionnels pour trouver des solutions adaptées et ainsi mieux surmonter cette épreuve. N’hésitez pas à contacter nos psychologues diplômés.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...

Rentrée : 5 conseils pour repartir du bon pied au travail

La crème solaire, le chapeau et le maillot de bain sont de nouveau rangés dans vos placards et les chemises font leur grand retour. La rentrée peut vite devenir déprimante, alors comment la réussir au mieux ? Découvrez 5 astuces pour reprendre la route du travail avec le sourire !

Lire la suite
Wengo

Wengo