Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Addiction sexuelle, qu'est-ce que c'est ?

Wengo

Wengo

Lorsque l'on entend parler de l’addiction au sexe, nous viennent en tête Michael Douglas, Tiger Wood ou encore le roman de Leïla Slimani, Dans le Jardin de l’Ogre, mais qu’est véritablement l’addiction au sexe ? Comment peut-on la définir ? Est-elle comparable à l’addiction aux drogues, aux jeux ou à l’alcool ? A partir de combien de fois par jour devient-on un accro au sexe ? Nous répondons à toutes vos questions.

 

Le concept de dépendance sexuelle a été introduit pour la première fois au milieu des années 1970 à Boston par un membre des Alcooliques anonymes. Cette maladie a ensuite fait l'objet d'un ouvrage de Patrick Carnes en 1980 intitulé Out of the Shadows. A l'heure actuelle, elle est encore très discutée et influencée par les croyances religieuses. En France, rares, sont les établissements hospitaliers à traiter cette dépendance.

 

Addiction sexuelle : Comprendre et se soigner

Définition de l’addiction sexuelle

Selon le Larousse, "l’addiction est un processus par lequel un comportement humain permet d’accéder au plaisir immédiat tout en réduisant une sensation de malaise interne. Il s’accompagne d’une impossibilité à contrôler ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives."

Un véritable accro au sexe ne peut s’empêcher de penser à ça et d’agir sexuellement avec un partenaire ou avec lui-même, par le biais de la masturbation. On parle d’addiction lorsque ce comportement l’empêche de vivre normalement, d’avoir une vie professionnelle et sociale classique. Par exemple, dès qu’il a quelque minutes de libre, un accro au sexe cherchera toujours un endroit pour se masturber, une personne avec qui faire l’amour ou regardera du porno.
Comme pour chaque addiction, le but est de chasser une angoisse, d’apaiser son esprit. La recherche du plaisir est un moyen de penser à autre chose, d’occuper son esprit positivement pour se calmer.

C’est cette recherche constante d’apaisement qui pousse à sans cesse recommencer un acte sexuel, mais une fois que ce sentiment d’apaisement a disparu, reste une sensation de manque, comportement typique de l’addiction. Ce manque se traduit par le désespoir, la tristesse, la déprime, un vide.

Ce qui pose un problème dans la définition de l’addiction au sexe, à la différence de l’addiction au tabac ou aux drogues, par exemple, c’est qu’elle est difficilement quantifiable. Si un couple est d’accord pour faire l’amour plus de 3 fois par jour, tout va bien. Par contre, si dans le couple, l’un des deux partenaires ne veut faire l’amour que 3 fois par mois et l’autre 3 fois par jour, là ils vont rencontrer un problème et l’un des deux pourra accuser l’autre d’être accro au sexe.

Êtes-vous accro au sexe ? Posez la question à nos psychologues et sexologues diplômés
Contactez-les

Pour résumer, l’addiction sexuelle est caractérisée par :

  • Une perte de contrôle du comportement sexuel
  • Une dépendance sexuelle exprimée par un besoin compulsif d’agir, malgré les conséquences potentiellement négatives
  • Une souffrance psychique liée à ce comportement dépendant (culpabilité, honte, humeur dépressive...)

A noter : l’addiction sexuelle ne débouche jamais sur des conduites agressives. Cette addiction pousse à la consommation de sexe, à la drague, la séduction, mais jamais l’agression. Les prédateurs ou violeurs ne sont pas accros au sexe.


 

Guérir d’une addiction sexuelle

Derrière cette addiction il y a surtout un problème d’anxiété, de stress, d’angoisse. Ces problèmes plus profonds sont traités au court d’une psychothérapie, d’une psychanalyse ou avec l’aide d’un sexologue. Comme pour toute addiction, le patient doit admettre sa dépendance et avoir envie de se soigner.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...