Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Abstinence sexuelle en couple : testé et approuvé ?

Wengo

Wengo

« Le ramollissement du sexe durcit le cœur. »

Comment appelle-t-on deux personnes qui sont en couple mais qui ne font plus l'amour ? Des colocataires ? Des amoureux platoniques ? A mes yeux, le sexe est le ciment d’une relation, alors ne me demandez pas de les nommer ! A la maison, une abstinence qui dépasse les 3 jours nous met en rogne, alors… Intriguée par ce drôle de phénomène j’ai moi-même fait vœu de chasteté pour découvrir les avantages d'une vie de couple sans relation sexuelle.

C’est avec le cœur lourd et les organes génitaux engourdis que je vous écris. La salle de jeux est fermée. C’est le calme plat. Bref, pour ceux qui n’auraient pas encore compris, cela fait 1 mois que mon copain et moi n’avons plus de contact physique. A part quand nos mains s’effleurent pour se passer le sel. N’y voyez pas là un manque de désir, on a simplement entendu parler de l’amour platonique. Comme on a trouvé le concept à la fois beau et intriguant, on a testé.

 

Ouvrir son champ d’activité plutôt que ses jambes

Un couple peut-il survivre sans sexe ? Bonne question. Pour en avoir fait l’expérience, je peux vous dire qu’il n’y a pas que des inconvénients à se priver des plaisirs de la chair. Cela demande un peu de mental les premiers jours, surtout quand votre amoureux vient langoureusement poser sa bouche dans votre cou. Mais réfréner sa libido a du bon, c’est testé et prouvé.

Loin de moi l’idée de vexer ces Messieurs concernant leurs performances sexuelles, mais il faut l’admettre : le sexe c’est chronophage. 33 secondes en moyenne pour le rapport le plus court et 44 minutes pour le plus long. Sans compter la durée des préliminaires ou le temps passé ensuite sous la douche… Tout va dépendre de la fréquence de vos rapports, mais ne plus faire l’amour représente un sacré gain de temps !

Temps qui peut bien-sûr être utilisé intelligement. Pour discuter de nos centres d’intérêts, de nos rêves, de nos meilleurs souvenirs, ou bien pour entretenir notre maison ou notre vie sociale ! Si je n’avais pas fait cette pause, je n’aurai par exemple jamais su que mon cher et tendre était plein de ressources et savait organiser des activités originales.

 

Vous cherchez des solutions pour régler vos problèmes de couple ?
Nos psychologues sont à votre écoute

 

C’est meilleur quand on attend

On le sait tous, l’ennemi de la libido, c’est la routine. Or, quand on est depuis quelque temps avec la même personne, forcément dans la même maison, c’est une étape presque inévitable. Je dis bien presque. Les optimistes, dont je fais partie, vous diront qu’en espaçant les rapports, ou en en refusant certains (avec tact si vous ne voulez pas que Chouchou se braque !), on fait monter le désir.

Refuser à votre corps ce qu’il réclame tout de suite, c’est l’aider à savourer deux fois plus la prochaine fois… C’est le principe de s’arrêter pour mieux repartir. En plus, vous pourrez vous chercher et vous taquiner… pour ensuite craquer. Vous ressentez cette tension ? La météo annonce des nuits torrides dans les semaines à venir !

 


Constat

Au début de l’article, vous me sentez épanouie dans ma nouvelle vie sans sexe. Mais vous l’aurez remarqué, l’envie d’une partie de jambes en l’air me traverse de plus en plus l’esprit... Ce qui m’amène à la conclusion suivante.


  

Ma patience a des limites...

Même si cette expérience nous a permis de se découvrir différemment, et de mettre en place des jeux sexuels (auxquels on ne pouvait pas jouer tout de suite… 😂) j’ai remarqué que l’abstinence nous rend aigris. A savoir que mon humeur du jour dépend de la qualité de mes nuits. Et une activité sexuelle régulière améliore la qualité de mon sommeil car mon corps est plus souvent détendu… Ce que je n’étais pas, la vaisselle cassée pourra en témoigner.

Aussi, les câlins, petits ou gros, ont le pouvoir de nous rendre moins stressés et de meilleure humeur. Pas de rapports, pas d’endorphine. Pas d’endorphine, pas d’hormone du bonheur ! Et la différence, mes collègues et tout ceux qui ont le malheur de me croiser l’ont remarquée. Conclusion, alors que tout semblait bien parti, la science a eu raison de mon expérience

En espérant que mon témoignage vous aura ouvert les yeux sur l’importance, ou non, de la sexualité au sein de votre couple. Me concernant, je vais de ce pas rejoindre mon cher et tendre, et vous laisse de la lecture :

► Découvrez 10 conseils pour une sexualité épanouie

► Pourquoi consulter un sexologue ?


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...