Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

TCC : Zoom sur la thérapie cognitive et comportementale

Wengo

Wengo

Vous êtes atteint d’une phobie qui vous gâche la vie ? Un trouble obsessionnel compulsif vous empêche de vivre sereinement et de profiter de vos proches ? Ou est-ce un trouble anxieux qui vous fait souffrir ? Quel que soit le mal qui vous habite, vous le savez, vous ne pouvez pas continuer à vivre et souffrir comme ça… Connaissez-vous la thérapie cognito-comportementale ou TCC ? Si vous êtes en souffrance et cherchez à mieux comprendre et appréhender les schémas de pensées négatives à l’origine de vos comportements, alors cette dernière pourrait bien vous aider… On vous en dit plus.

 

Les thérapies cognitives et comportementales ont déjà prouvé leur efficacité concernant des cas de phobie, addictions, dépression, etc. Qu’est-ce qu’une TCC et ce type de thérapie peut-il vous venir en aide ? Comment soigner une phobie et vaincre ses peurs ? Nous répondons à toutes vos questions.

 

Qu’est-ce qu’une TCC ? Définition

 

Ce type de thérapie brève, part du principe qu’un lien étroit existe entre les émotions et les comportements. L’idée est en fait que les comportements négatifs et inadaptés du patient (phobie, angoisses, T.O.C, etc.) soient remplacés par des pensées et des réactions plus adaptées à la réalité.
En plongeant dans l’historique du patient, on va chercher à identifier les mécanismes à l’origine des problèmes actuels et à les dépasser en mettant en place de nouveaux comportements plus utiles et adaptés.

 

Vous pensez avoir besoin d'une TCC ? L'un de vos proches est en souffrance ?
Confiez-vous à nos psychologues

TCC pour qui ?

 

Divers troubles peuvent être traités grâce à une thérapie cognito-comportementales :

  • Dépression
  • Anxiété et de ses conséquences
  • Colère
  • Addictions
  • Stress post-traumatique
  • Troubles alimentaires (fringales notamment)
  • Phobies
  • TOC (troubles obsessionnels compulsifs)
  • Problèmes de sommeil

Toutes les personnes en souffrance et souhaitant retrouver un mode de vie plus autonome et serein, adultes, adolescents ou enfants, peuvent suivre une TCC. L’important est d’être prêt à s’impliquer, pendant et entre les séances, afin d’établir de nouveaux comportements.

 

Soigner une phobie avec un TCC : en pratique

 

Ces thérapies se font avec l’aide d’un thérapeute, le plus souvent en tête à tête. Ce sont des thérapies dites brèves car elles ne comprennent en général que 10 à 20 séances.
Sur le fonctionnement, il s’agit de délivrer le patient de son trouble en le définissant précisément, puis en identifiant les pensées et émotions qui y sont associées, notamment si elles sont négatives ou inappropriées.
Le but est alors de construire une nouvelle façon de penser et de se comporter. Pour ce faire, le thérapeute peut donner des sortes d’exercices à son patient, afin qu’il applique dans la vie quotidienne ce qu’il a appris en thérapie.
Par exemple, lors d’une phobie, le thérapeute va chercher à confronter, de manière construite et progressive, la personne face à l’objet de sa peur. En apprenant à gérer ses émotions et ses pensées liées à sa phobie, le patient se sent de plus en plus à l’aise, au fur et à mesure qu’il se confronte à sa plus grande peur.


Wengo

Wengo

Les commentaires sont désactivés.

Vous aimerez aussi...