Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Les rêves, miroir de notre vérité intérieure (2 ème partie)

Pour lire la première partie --> Les rêves, miroir de notre vérité intérieure (1ère partie)

 

Pour C.G. Jung, les rêves proviennent de deux souches différentes :

De notre conscient :

C'est une réaction ou une réponse aux impressions reçues dans la journée ou dans un passé très récent; ce sont les plus fréquents.

1er exemple : Une contrariété vécue dans la journée et dont la finalité est plutôt négative, trouve une réponse positive dans un rêve.

2ième exemple : Vous  avez une folle envie de promenade à la campagne, et votre rêve vous donne cette possibilité d'évasion.

 

De notre inconscient :

Cela peut être une réponse de notre inconscient à notre conscient ou un processus créateur de notre inconscient, dans ce cas on ne peut en déceler le contenu qu'après coup et après observation de rêves consécutifs. Ce sont ceux-là qui nous donnent de précieuses informations sur nous-même.

 

Classification de la nature des rêves :

 

Les rêves libératoires :

Ce sont des rêves qui mous permettent de nous libérer d'une tension répétitive, qui servent en quelque sorte de soupape de sécurité.

 

Les rêves télépathiques :

Une personne vient vous visiter dans votre rêve, le matin vous décider de la contacter pour vous entendre dire: "tiens j'allais justement t'appeler!"

 

Les rêves qui vous avertissent de quelque chose ou prémonitoires :

C'est une anticipation d'une situation à venir, mais on ne peut en faire le diagnostic que lorsque les évènements sont survenus. (Vous rêvez d'une situation heureuse ou contrariante concernant une autre personne).

 

Les rêves répétitifs ou récurrents :

Ils reviennent fréquemment, le fond reste toujours le même bien que la forme peut varier. Ils mettent l'accent sur des problèmes à résoudre, sur une difficulté qu'on ne veut pas voir, ce n'est qu'après avoir compris le sens du message qu'ils disparaissent.

 

Les rêves symboliques :

Ces rêves sont une mine d'or pour notre évolution, il est important de les observer et les analyser constamment, de noter ses observations à des moments différents, vous constaterez que leur compréhension s'élargit au fil du temps.

 

Les rêves "réponse":

Il arrive que certains rêves apportent une réponse à un autre rêve, soit pour en rectifier la compréhension, soir pour la confirmer. Ils peuvent aussi vous apporter une réponse à une préoccupation du moment. Ex: C'est dans un rêve que le savant Kekulé à trouver la formule du benzène, Niels Bohr la théorie sur l'énergie atomique, …

 

Les rêves résurgents :

Ce sont des "flash-back" sur des vies antérieurs, ils sont plutôt rares laissent souvent une sensation particulière chez le rêveur, ils peuvent ou non avoir une relation directe avec notre vécu, ils sont toujours à un moment ou à un autre une clé de notre évolution, c'est pourquoi il faut les noter et observer avec beaucoup d'attention.

 

Les cauchemars :

Rêves pénibles, laissant souvent des traces désagréables, mais pas dénué d'intérêts. Lorsqu'ils ne sont pas provoqués par une indigestion, ils puisent leurs racines dans nos peurs inconscientes, enfouies au plus profond de nous-même, dans des régions qu'on n'ose pas aller explorer. Ils libèrent une grande puissance énergétique qu'on peut apprivoiser et transformer en énergie positive, c'est la Bête qui devient prince charmant.

 

Comment décoder votre rêve ?

 

Pour pouvoir ensuite décoder votre rêve, il faut au réveil le noter le plus rapidement possible, avant de reprendre contact avec une réalité consciente. Vous le faites dans un carnet réservé à cet usage, éviter de remettre ce petit travail à plus tard, vous risqueriez de l'oublier ou de le "rétrécir", un effort de mémoire est alors nécessaire et certains éléments risquent de tomber dans la trappe de l'oubli. Rien n'est absurde ou incohérent dans un rêve, tout a un sens. Ce qui peut vous paraître complètement loufoque dans un premier temps peut par la suite prendre une signification particulière.

Voici quelques consignes qui me paraissent importantes pour ensuite les décoder et d'en comprendre le sens caché, ceci n'a aucun caractère dirigiste, chacun pouvant selon sa propre sensibilité, avoir son mode d'écriture.

 

Consignes pour décoder un rêve :

  • La date, l'heure, mais aussi quelques mots de votre quotidien (ex: mon entreprise est en restructuration, j'ai des problèmes avec mon conjoint, …).
  • Le plus fidèlement et le plus rapidement possible le contenu du rêve ;
  • Les sensations ressenties au cours du rêve, mais aussi au réveil.
  • L'ambiance, l'atmosphère, ses impressions.
  • La lumière, les couleurs…
  • La façon d'on on s'est réveillé.
  • Ses premières pensées.
  • A quel moment de la période de sommeil.
  • Son impact dans les premières heures ou dans la journée.
  • En évidence les symboles qui éveillent votre attention ou curiosité.
  • Les éléments récurrents.
  • Ce qui vous a plu ou déplu.
  • Les expressions populaires, dictons, sens phonétique...

 

Dans votre "carnet de rêves", sur la page de droite, narrer votre rêve le plus fidèlement possible, souligné les éléments récurrents, double souligner les éléments incompris. Sur la page de gauche, ce que vous avez oublié dans la première narration, ce que vous en avez compris. Cette compréhension évolue au fil des rêves.

 

Comment faire pour bien rêver ?

Le rêve étant une phase de notre sommeil, pour bien rêver, il faut un sommeil de qualité. Il y a plein de petites altérations qui viennent polluer notre sommeil, elles peuvent être organiques (une mauvaise digestion), psychiques (les pensées obsédantes), physiologiques (une envie d'uriner), mais aussi par des informations du monde extérieur par ex: une chambre surchauffée, le bruit, la lumière trop forte…

Si vous souhaitez faire de beaux rêves, voici quelques petits conseils d'hygiène de vie :

  • Eviter les repas lourds et épicés le soir.
  • Une chambre surchauffée.
  • La télé allumée, le bruit…

Le sens du corps semble avoir une influence sur le sommeil, les spécialistes préconisent la tête au nord.

Si vous habiter à proximité d'un cours d'eau :

  • Adopter le sens du courant avec la tête en amont.
  • Aborder le sommeil détendu en douchant les pieds avec de l'eau froide ou laisser couler l'eau froide sur les avants bras, cela relaxe et évacue l'électricité statique.

Si vous souhaitez vous détendre :

  • Allongé vous sur le dos.
  • Faite des respirations abdominales tout en visualisant du bleu, couleur qui suggère la tranquillité, le calme…
  • Frictionner la pointe du sternum et les points de pulsations avec une petite "potion sommeil".

Potion : 30ml d'huile végétale (amande douce, amande d'abricot, …) + ajouter 10 gouttes d'HE de lavande + 8 gouttes d'HE de camomille + 2 gouttes d'HE d'ylan-ylang (ou de fleur d'oranger).

 

Comment faire pour se souvenir de ses rêves ?

Le souvenir est dépendant de la phase de réveil, plus elle est longue, plus le souvenir s'estompe. Donc pour en avoir le souvenir il faut raccourcir cette phase. Elle se fait parfois spontanément, mais on peut aussi la provoquer en observant ou en faisant observer son rythme de sommeil, sachant où se situe les phases de REM (voir article Les rêves, miroir de notre vérité intérieure (1ère partie) ).

Certaines personnes ont plus de facilités à se souvenir de leurs rêves, ce sont les personnes qui ont une grande imagination ; cela peut concerner les femmes et plus particulièrement les femmes enceintes, les artistes pour qui les rêves sont une source d'inspiration, les personnes qui sont immergée dans une réflexion ou une recherche (les savants), etc …

Voici quelques conseils pour se souvenir de vos rêves :

  • S'intéresser aux rêves prédispose notre subconscient à rêver, on peut le stimuler par des suggestions mentales en utilisant de préférence la 2ième personne: "tu te souviendras de ton rêve demain matin".
  • Faire des exercices de respiration avec une phrase d'autosuggestion de votre cru.
  • Prenez des note dès le réveil, cela permet de favoriser la mémoire inconsciente, de les enregistrer et de les retranscrire par la suite, on peut de cette manière entendre les modulations de la voix et avoir d'autres informations sur le contenu émotionnel.

Chacun peut adopter l'attitude qui lui convient, ce qui est bien pour une personne, peut s'avérer complètement inefficaces pour une autre.

 

Peut-on programmer ses rêves ?

Oui, bien qu'ils soient un acte créateur de notre psyché, on peut "téléguider" notre inconscient. Pendant la phase de REM, on peut avoir une stimulation extérieure comme par exemple :

  • Une personne qui vous parle d'un sujet particulier, à son réveil, le dormeur vous dira avoir rêvé du même sujet.
  • Faire entendre un bruit quelconque, le dormeur vous racontera un rêve incluant le même bruit.
  • En effleurant le front du dormeur et en lui soufflant légèrement sur le visage.
  • La musique peut également prédisposer au rêve.
  • La stimulation intérieure ou suggestion peut également induire le rêve, il faut créer une image mentale proche de la réalité. On peut s'aider de photos que l'on place sur la table de nuit ou sous l'oreiller.
  • On peut aussi prendre les Tarots comme support onirique, ce sont des images riches en symboles et archétypes.
  • On peut également s'auto-conditionner pendant la journée au rêve qu'on souhaite avoir la nuit.

Les meilleurs moments pour induire ces suggestions sont :

  • La phase d'endormissement, ce qui précède le sommeil, l'aborder de manière détendue, relaxée avec dans la tête les images que l'on souhaite voir dans ses rêves.
  • Les moments de repos comme la sieste par exemple.
  • La grasse matinée, rien ne vient vous perturber, vous n'avez qu'à vous laisser glisser dans les bras de Morphée… c'est là qu'on rêve le mieux !

 

Maintenant, faites de beaux rêves ! ;-)

 

Myriam Marie Claire Dewulf
Astrologue, tarologue, rêves

 

 

 


Les commentaires sont désactivés sur cet article.

Vous aimerez aussi...