Le Blog by

Le conseil bien-être des experts

Les mystères de la nuit

Le crépuscule et l’aube sont des temps intermédiaires, suspendus et regarder le ciel pendant ces moments est inspirant. Tournez-vous vers l’ouest au soleil couchant, respirez profondément, sentez votre mental s’apaiser et votre corps se détendre.

Se connecter aux forces invisibles de la nuit n’est pas neutre ; que ce soit :

  • Pour développer votre sensibilité

  • Entrer en contact avec des esprits de la nature, des guides spirituels ou des défunts.

 

Pour développer sa sensibilité, l’obscurité invite à cultiver d’autres perceptions. Sortez la nuit et concentrez-vous 10 minutes par soir sur des odeurs, des sensations tactiles et des bruits et vous observerez peu à peu vos perceptions se préciser.

Cette finesse sensorielle est la porte d’entrée de l’intuition, du dialogue avec les forces de la nature, l’obscurité invite à cultiver d’autres perceptions.

La nuit faciliterait le contact avec les habitants de l’au-delà. Lorsque nous parlons d’entités, il s’agit le plus souvent d’âmes qui ont vécu sur un plan physique et qui passées dans d’autres mondes sous d’autres formes telles que les guides spirituels.

De nombreux mystiques ont souligné que c’est dans le silence et la profondeur de la nuit qu’un contact véritable peut être établi. Dans le noir, notre âme se purge de ses connections avec le quotidien de la journée, nous sommes donc plus sensibles à percevoir, entendre ou dans notre sommeil (troisième partie de la nuit) un contact avec l’au-delà.

 

L’interprétation de la nuit chez les chamanes Kogis :

Chez eux l’essentiel de la vie se passe la nuit. Une source majeure de leur connaissance est au cœur de la nuit.

Généralement, quand un enfant nait, il est confronté à une multitude de formes externes et son apprentissage s’étale sur une période de 0 à 6 ans alors que chez eux c’est dès 6 ans que l’enfant va percevoir un enseignement dans l’obscurité et qu’il va apprendre à voir autrement, à percevoir l’esprit des choses. Ainsi, les apprentis chamanes connaissent les choses sans même jamais l’avoir vu.

 

Le mystère des somnambules :

Quel mystère les pousse donc à quitter la chaleur de leur couette ! Pendant des siècles, le somnambulisme a été assimilé à une forme de possession.

En neurophysiologie, c’est un état de conscience entre le réveil et le repos.

Cette errance nous confronte à la complexité de déambuler dans l’obscurité sans se heurter, ne pas avoir le vertige, ne pas être sensible à la douleur !

Le somnambulisme peut s’expliquer par une période de fatigue mais aussi par la mise en action de nos rêves. Certains vont boire, d’autres s’habillent, s’installent au volant de leur voiture , ou se réveillent au pied du réfrigérateur.

 

Mirha Julie Marouska
Medium -voyante tarologie


Les commentaires sont désactivés sur cet article.

Vous aimerez aussi...